Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement

La menace que représentent les femmes terroristes, dont le rôle devient plus actif et violent au sein du groupe extrémiste «Daech» en Irak et en Syrie, ne doit pas être sous-estimée, ont alerté les services de renseignement néerlandais vendredi.

Le rôle des femmes dans les groupes terroristes ne doit pas être sous-estimé (…) elles sont tout aussi dévouées au +jihad+ que les hommes et forment une menace pour les Pays-Bas», ont averti les services de renseignement néerlandais (AIVD) dans un rapport.

Il s’agit de femmes âgées de moins de trente ans pour la plupart, «capables de reprendre les armes» lâchées par les hommes tués au combat selon l’AIVD, qui s’est attaché à détruire les «stéréotypes».

«On dit que ce sont des filles naïves qui ont suivi leur grand amour ou qui se sont retrouvées +accidentellement+ dans les rangs du +califat+… mais elles sont beaucoup plus actives et violentes qu’auparavant», s’inquiètent les services de renseignements néerlandais.

«Daech», qui ne cesse de perdre du terrain en Irak et en Syrie et qui fait face à une pénurie croissante de combattants, donne un rôle de plus en plus important aux femmes, selon l’AIVD.

«Elles recrutent des combattants, produisent et diffusent de la propagande, et récoltent des fonds» au profit des groupes terroristes, indique-t-il, ajoutant que «plus de dix d’entre-elles sont déjà rentrées aux Pays-Bas, avant 2015, lorsqu’il était plus facile de revenir».

Au moins 280 personnes – dont un tiers de femmes – ont quitté les Pays-Bas pour se battre en Irak et en Syrie, selon l’agence nationale antiterroriste NCTV.

En mai, 45 d’entre elles étaient rentrées, 45 ont été tuées et 190 seraient encore au Moyen-Orient.

Un tribunal néerlandais a condamné lundi une jeune femme de retour de Syrie à deux ans de prison pour avoir eu l’intention de préparer des crimes terroristes, un des premiers cas de ce genre aux Pays-Bas.

alahednews

Publicités

Des officiers d’unités spéciales US et européennes dirigeaient des bandes armées en Syrie

Dans de nombreux cas, des officiers des unités spéciales du Proche-Orient, d’Europe occidentale et des États-Unis dirigeaient des bandes armées illégales en Syrie, d’après l’État-major des Forces armées russes. Lire la suite

Accusé d’armer les Taliban, Moscou renvoie Washington à ses propres responsabilités

Pour le ministère russe des Affaires étrangères, les accusations américaines selon lesquelles la Russie fournirait des armes aux Taliban en Afghanistan visent à détourner l’attention des erreurs commises par les Etats-Unis dans ce même pays. Lire la suite

Casse-tête de l’Otan: des avions à la recherche d’un sous-marin russe

Des avions de patrouille européens, américains et canadiens ont participé à une opération de recherche d’un sous-marin russe qu’ils comptaient retrouver au large de la Norvège. Lire la suite

The Times : Assad est là pour rester. L’Occident en informe l’opposition syrienne

Le quotidien britannique The Times a fait part d’un changement radical dans la politique des puissances occidentales et régionales sur la Syrie. Lire la suite

Afghanistan : la nouvelle stratégie américaine « sans avenir » selon Moscou

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a jugé jeudi « sans avenir » la nouvelle stratégie de Donald Trump en Afghanistan, qui s’appuie selon lui surtout sur « le recours à la force ». Lire la suite

🌼«#Yeslameufestdead»: la réaction de l’équipe #Macron au décès de Simone Veil fait scandale

D’après le Canard enchaîné, la chargée de communication d’Emmanuel Macron aurait répondu par SMS à un journaliste qui lui demandait la confirmation de la mort de Simone Veil: «Yes, la meuf est dead». La Twittosphère française n’a pas tardé à réagir avec véhémence. Sibeth Ndiaye dément formellement avoir rédigé et envoyé ce message. Lire la suite