Bloomberg: Poutine serait capable de prévenir une grande guerre au Proche-Orient

Entre les échanges de frappes des troupes israéliennes et iraniennes en Syrie et l’aggravation de la situation au Proche-Orient en général, c’est grâce au Président russe qu’une guerre entre « Israël » et l’Iran pourrait être évitée, annonce Bloomberg. Lire la suite

Publicités

Golan: le « niet » russe à Israël

 

Les autorités du régime de Tel-Aviv ont contacté à plusieurs reprises Moscou pour l’encourager à « éloigner » les conseillers iraniens des frontières sud de la Syrie. Lire la suite

Pourquoi les troupes US quittent l’Irak ?

Des troupes américaines ont été transférées de l’Irak vers l’Afghanistan au cours de la dernière semaine, avec des armes et des équipements, ont révélé des forces occidentales au sein de la coalition américaine sous couvert d’anonymat. Lire la suite

Poutine examine avec le Conseil de sécurité russe le règlement de de la crise en Syrie

Moscou /  Le président russe, Vladimir Poutine, a discuté aujourd’hui avec les membres du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie du règlement de la crise en Syrie et des préparatifs de la conférence du dialogue national syrien, prévue à Sotchi. Lire la suite

Accord nucléaire: l’Iran met en garde contre une sortie des Etats-Unis

L’Iran a mis en garde lundi la communauté internationale sur une possible sortie des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, à quelques jours d’une décision américaine liée à ce dossier. Lire la suite

Une intervention militaire réunira les Iraniens

Un analyste américain a mis en garde contre toute tentative des États-Unis destinée à renverser le système politique en Iran.

Anthony H. Cordesman, analyste chez le cercle de réflexion américain Center for Strategic and International Studies, a publié, le mardi 2 janvier, un article, sur le site web de ce cercle de réflexion, à propos des récents troubles en Iran. Lire la suite

Discours de Nasrallah : Israéliens et US plus préoccupés que jamais… le Hezbollah est de retour !

Le dernier discours du secrétaire général du Hezbollah a de quoi inquiéter aussi bien les dirigeants israéliens qu’Américains, sous oublier leurs alliés arabes, trempés sans la normalisation. Lire la suite