Liban :Le Jurd d’Ersal libéré

Al-Ahednews dans le Jurd libéré: La bonne et minutieuse planification a facilité la réalisation de l’exploit

Par les cris de joie, le riz, et les prières… c’est ainsi que les habitants du village «Younine» dans la Bekaa à proximité du Jurd de Ersal où se déroule la bataille pour la libération d’Ersal, accueillent les passagers.

L’acceuil de ceux qui retourne du Jurd

A la jonction qui sépare le village de la route menant au Jurd, une scène unique qui ne se réalise que par un peuple connu pour sa dignité, son courage et sa prospérité, des jeunes femmes et des enfants, distribuent des bonbons, de l’eau et des jus, à tous ceux qui se dirigent vers le champ de bataille. «Que Dieu protège la résistance et l’armée», c’est l’expression répétée par les habitants de Younine avec des yeux remplis de fierté et d’espoir en la résistance.

Ce qui caractérise le plus la route qui emmène au Jurd, son aspect rigide et raboteux. La première chose qui vient à l’esprit des visiteurs des collines libérées, c’est la grandeur des sacrifices et les difficultés que les combattants de la résistance ont dû surmonter pour réaliser cet exploit. La scène est la même à «Dahr al-Houwa», «Alqanzeh», «Kraye» et dans les autres sites libérés: des collines, des vallées et de vastes zones, que la Résistance a pu libérer en un espace de temps relativement rapide.

Des sources de la Résistance islamique ont expliqué au site Al-Ahednews les détails de la bataille et l’importance des réalisations accomplies. Avant les affrontements, le «Front al-Nosra» contrôlait près 90 kilomètres carrés, de la superficie du Jurd d’Ersal. Les moudjahidines de la Résistance ont pu vaincre les terroristes et les forcer à se retirer, en un délai de cinq jours seulement. Cela est un exploit en soi en raison de la nature géographique de la région. En effet, selon des sources du terrain, les hommes armés contrôlaient les collines et les hauteurs, ce qui rend généralement l’attaque plus difficile, mais la bonne et minutieuse planification de la part de la Résistance, a facilité la tâche et a permis la réalisation de l’exploit.

Le drapeau libanais et la bannière de la Résistance s’élèvent sur la colline «Alqanzeh» dans le Jurd d’Ersal

Les terroristes du «Front al-Nosra» dont certains ont fui vers les positions de «Daech», d’autres ont abandonné leur arme pour se faufiler parmi les civils dans les camps des refugiés syriens, ont subi de lourdes pertes au cours des affrontements. Plus de 130 terroristes ont été tués en quelques jours. Selon des sources de la Résistance, les moudjahidines ont pu capturer plus de 20 cadavres des terroristes de différentes nationalités arabes.

alahednews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s