La vérité sur les objectifs des USA en Syrie

«Les États-Unis aident le PYD en fournissant des armes et des munitions. En outre, ils ont aménagé des bases militaires dans le nord de la Syrie, ce qui a encore plus renforcé les positions des Kurdes.» Un militaire turc haut gradé s’exprime au micro de Sputnik sur les raisons qui ont poussé Washington à soutenir les Kurdes en Syrie.

La guerre contre le groupe terroriste Daech sur le territoire syrien s’est d’ores et déjà transformée en lutte pour obtenir une part du gâteau de la restructuration du pays, a déclaré dans une interview à Sputnik Armağan Kuloğlu, général-major des Forces armées turques à la retraite.

«Le but ici est plus grand que de simplement battre Daech. Tout se résume à la manière de jouer après coup le rôle le plus important dans la restructuration de la Syrie et, en particulier, dans la mise en place, dans le nord de la Syrie, d’une création gouvernementale kurde», a révélé le militaire.

Cependant, le Parti de l’union démocratique (PYD) des Kurdes syriens, soutenu par les États-Unis, figure sur la liste des plus grandes menaces de la Turquie. En outre, en aidant les Kurdes, la partie américaine renforce ses propres positions dans le nord de la Syrie, tandis que le PYD n’aspire qu’à prendre le contrôle des territoires syriens.

«C’est une menace pour la Turquie de la part d’une structure qui se crée dans le nord de la Syrie sur la base des résultats de la lutte contre Daech. Et les États-Unis y contribuent. En aidant le PYD, ils renforcent leurs positions dans la région. Une fois l’opération de libération de Raqqa terminée, le PYD exigera que le travail effectué soit rémunéré. Le paiement sera la proclamation par les Kurdes de leur formation gouvernementale, ce qui constitue une menace directe pour la Turquie», a expliqué M.Kuloğlu.

Le général-major des Forces armées turques à la retraite a également parlé en détail de l’aide américaine accordée aux Kurdes en Syrie leur permettant d’étendre leur influence.

«Les États-Unis aident le PYD en fournissant des armes et des munitions. En outre, ils ont aménagé des bases militaires dans le nord de la Syrie, ce qui a encore plus renforcé les positions des Kurdes.»

Ainsi, «la Turquie ne veut pas qu’une structure qui menacerait à l’avenir sa sécurité nationale germe et se développe sur ses territoires», a-t-il souligné.

«Dans ces conditions, il n’y a rien d’étonnant dans le fait que la Turquie ait rendu public l’emplacement des bases dans le nord de la Syrie. Oui, cela pourrait contribuer à ce qu’une série de données sur la lutte contre Daech se retrouvent entre les mains de cette organisation terroriste. Mais ce n’est pas la faute de la Turquie. Ces actions ont été provoquées par le refus des États-Unis de travailler ensemble avec la Turquie, plutôt que de soutenir le PYD», a-t-il conclu évoquant un article de l’agence de presse turque Anadolu divulguant des informations sur l’emplacement des bases militaires américaines sur le territoire syrien.

sputniknews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s