Le Pentagone a bien deviné: Moscou voit les tentatives US de renverser son gouvernement

Le département de la défense US a présenté un rapport public consacré à la puissance militaire russe. Selon le rapport, Moscou est persuadé que Washington cherche à renverser le gouvernement en Russie, ce qui fait monter la tension dans les rapports entre les deux pays. D’après le porte-parole du Président russe, le Pentagone a raison.

L’analyse du Pentagone d’après laquelle la Russie est préoccupée par l’éventuelle influence des États-Unis sur le changement de gouvernement en Russie est bien fondée, a déclaré jeudi Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

«Nous enregistrons de nombreuses tentatives [américaines, ndlr] de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Fédération de Russie depuis des années. Ce n’est un secret pour personne. Nous l’avons noté à maintes reprises lors des discussions à différents niveaux. Dans ce contexte, la tentative d’analyse entreprise dans ce rapport est bien fondée», a indiqué M.Peskov devant les journalistes.

Le Président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi que les services secrets étrangers menaient des opérations en vue d’influer sur les processus politiques et sociaux en Russie.

«La Russie et ses alliés sont dans le collimateur des services secrets étrangers qui ont redoublé d’activités. Ils utilisent de nouveaux moyens de collecte et de diffusion des informations, des cyberattaques, essaient d’enrôler des agents pour accéder aux données sur les ressources de la Russie, son potentiel défensif ou économique», a indiqué le chef de l’État russe.

Le département de la défense des États-Unis a publié un rapport intitulé Puissance militaire russe. D’après ce document, les dirigeants russes sont persuadés que Washington œuvre pour renverser le pouvoir actuel en Russie et que cette préoccupation de Moscou nuit aux relations entre les deux pays. Selon le rapport, dont des extraits ont été diffusés par les médias, les autorités russes sont «méfiantes quant aux tentatives américaines de promouvoir la démocratie dans le monde entier» et considèrent ces tentatives comme «une campagne des États-Unis visant à imposer leurs valeurs».

Ce rapport du Pentagone est le premier consacré à la puissance militaire de Moscou après une pause d’une vingtaine d’années. Son titre renvoie aux rapports intitulés «Puissance militaire soviétique» consacrés aux relations entre les États-Unis et l’URSS pendant la guerre froide. Le Pentagone a cessé de publier ces rapports en 1991 suite à l’effondrement de l’Union soviétique.

Ces huit dernières années les relations entre Washington et Moscou ont traversé plusieurs périodes, passant du «redémarrage» au scandale autour de l’ingérence présumée du Kremlin dans l’élection présidentielle 2016. Les États-Unis et la Russie ont eu des différends concernant la crise en Ukraine, la situation en Crimée et en Syrie, où le Président russe Vladimir Poutine accorde une aide militaire au Président Bachar el-Assad, alors que les États-Unis soutiennent l’opposition armée syrienne. Les rapports russo-américains ne se sont pas améliorés suite à l’arrivée au pouvoir du Président Donald Trump. M.Trump a même déclaré en avril dernier que ces relations étaient au plus bas.

Les Présidents Poutine et Trump pourraient tenir leur première rencontre lors du sommet du G20 programmé en Allemagne pour les 7 et 8 juillet. Toutefois, le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a communiqué aux journalistes qu’aucune rencontre Poutine-Trump n’était prévue pour le 7 juillet dans le cadre du sommet.

fr.sputniknews.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s