MiG-29 pour la Serbie: la Russie livrera d’ici quelques semaines

Les chasseurs offerts par la Russie, les relations entre la Serbie et l’Otan, le potentiel des échanges… Dans une interview à Sputnik, l’ambassadeur russe en Serbie, Alexandre Tchepourine, a abordé les sujets les plus brûlants des relations russo-serbes.

Moscou n’a jamais cherché à déstabiliser les Balkans et même plus: les relations entre la Russie et la Serbie, pays liés historiquement, possède un immense potentiel. Telle est la conclusion que tire l’ambassadeur russe en Serbie, Alexandre Tchepourine, qui a évoqué pour Sputnik l’économie et le domaine militaire et technique.

Concernant ce dernier domaine, le responsable russe revient sur le récent cadeau fait par Moscou à Belgrade: six MiG-29 que la Russie a promis de remettre gratuitement à la Serbie feront l’objet de travaux d’entretien et de modernisation avant de rejoindre les forces serbes de défense aérienne.

«En ce qui concerne les chasseurs, tout va bien. La précision du délai est d’ordre technique. Nous espérons qu’une solution sera bientôt trouvée», a indiqué l’ambassadeur.

Confirmant ses propos, le Premier ministre serbe Alexandre Vucic a indiqué ce lundi à l’issue d’une rencontre avec le Président russe Vladimir Poutine que les avions arriveraient en Serbie « dans quelques jours ou quelques semaines ».

Pour sa part, l’ambassadeur estime que les relations entre Moscou et les pays des Balkans suscitent une « préoccupation accrue » en Occident. Pourtant, M. Tchepourine rappelle que « la Russie a toujours été présente dans les Balkans ».

« La Grèce et Byzance, ce sont nos racines. Nous partageons plusieurs positions et avons des intérêts communs avec les pays de la région, y compris avec la Serbie », explique-t-il, balayant toutes les accusations de vouloir « déstabiliser » la région et les qualifiant de « naïves ».

« La Russie n’est pas un ennemi de l’UE », assure-t-il.

Et d’ajouter: « La rhétorique menteuse de l’Otan est très connue en Serbie. Les tentatives de faire entrer de force certains pays des Balkans dans l’Otan et de modifier leur code génétique sans demander l’opinion du peuple, voici ce qui déstabilise la situation dans les Balkans ».

fr.sputniknews.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s