Présidentielle. Pourquoi la presse britannique parle-t-elle autant de Marine Le Pen ?

Le site d’information Buzzfeed remarque une tendance généralisée de la presse de droite outre-Manche à parler de la candidate du Front national bien plus que de tous les autres candidats. Ces médias pro-Brexit perpétuent en réalité un débat de politique interne lorsqu’ils analysent la campagne française.

Le site d’information américain Buzzfeed s’est penché sur le traitement de Marine Le Pen par les médias au Royaume-Uni et son constat est sans appel : “La presse britannique prête une attention disproportionnée à la candidate de l’extrême droite.” En trois mois, 602 titres d’articles lui ont été consacrés, soit 4,5 fois plus que pour Emmanuel Macron.

Buzzfeed cible deux médias en particulier, le tabloïd Daily Express et le quotidien en ligne The Independent. “Leurs sites postent des titres surprenants et très viraux suggérant une percée de Le Pen dans les sondages ou qu’elle est en route pour la victoire, alors que tous les sondages actuels indiquent qu’elle échouera de manière quasi certaine au second tour”, remarque Buzzfeed.

La plupart de ces articles, explique le site, “sont trompeurs” :

Ils dépeignent un pays submergé par les migrants et en plein chaos, dans lequel Le Pen semble se diriger vers une présidence inévitable et la France vers une sortie de l’Union européenne.”

Le journal le plus véhément semble être le Daily Express, qui publie en moyenne deux articles par jour sur Marine Le Pen et qui appartient au milliardaire britannique Richard Desmond, donateur d’un million de livres au parti nationaliste Ukip en 2015, selon Buzzfeed. Suivent, en termes de production d’articles ces trois derniers mois : The Independent (60 titres sur Marine Le Pen), le Telegraph (47) et le Daily Mail (40).

“En comparaison, signale Buzzfeed, des journaux comme The Guardian ou le site de Sky News n’ont publié qu’une douzaine d’articles chacun consacrés à Le Pen sur cette même période.”

Dans la lignée du Brexit

Selon Charlie Beckett, professeur spécialisé dans les médias à la London School of Economics et cité par Buzzfeed, “les élections de cette année sur le continent européen sont vues comme partie intégrante du débat sur le Brexit : les rédactions eurosceptiques veulent associer tous les partis populistes de droite dans un ensemble symbolisant la montée du sentiment anti-immigrés et anti-Bruxelles”.

Mais il existe une autre raison, plus triviale, selon Buzzfeed : comme ceux sur Donald Trump, les articles sur Marine Le Pen provoquent une hausse du trafic et des échanges sur les réseaux sociaux. “Des observateurs des médias pensent que ce phénomène actuel est simplement l’évolution naturelle [en ligne] du fonctionnement traditionnel des tabloïds”, note le site d’information.

courrierinternational.com

Source buzzfeed.com

Et surtout en s’inspirant de Poutine, l’attachement aux « valeurs »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s