Trump doute de la présence russe dans le Donbass

donbass-47

Le président Trump doute de l’assistance russe accordée aux troupes de Donbass. Le président américain a fait valoir son point de vue lors d’une interview accordée à la chaîne Fox News.

Trump répondait aux questions de l’animateur de cette chaîne Bill O’Reilly qui lui a posé la question si Trump ne se sentait pas lésé par l’escalade du conflit à l’Est de l’Ukraine survenue le lendemain de la conversation entre les présidents de Russie et celui des Etats-Unis. Selon le journaliste américain, cette montée aux extrêmes était due aux « forces pro-russes ».

Le leader américain a répondu par la négative en déclarant qu’il ne voyait aucun lien entre les événements au front ukrainien et la Russie.

Qui plus est, Trump a fait valoir que l’information manque et que les Etats-Unis ne sont pas à même d’y voir clair tant que les faits ne sont pas élucidés.

Cependant, il demeure sûr et certain que les troupes russes ne sont pas cantonnées dans cette région. Ainsi, le chef de l’État-major ukrainien Victor Moujenko a déjà reconnu qu’il n’y avait pas d’armée régulière russe dans le Donbass. « A l’heure actuelle, l’armée ukrainienne ne mène pas de combats contre l’armée russe », a déclaré ce militaire.

Plus tard, à son tour, le secrétaire général de l’OSCE Lamberto Zannier a confirmé que les forces armées de la Russie étaient absentes de cette région ce qui ne fut pas sans provoquer un état de consternation des autorités de Kiev qui persistent à affirmer que les Ukrainiens affrontent directement les forces spéciales de la Russie.

Vladimir Poutine s’est prononcé, lui aussi.

« Je réponds directement à la question si – oui ou non – les troupes russes sont en Ukraine : ils n’y sont pas. Point final ! », a déclaré le président de Russie.

Récemment, les représentants de l’OSCE ont fini par mettre la main sur la technique militaire ukrainienne interdite par le Traité de Minsk. Il s’agit de 4 chars d’assaut T-64 garés à côté d’un immeuble administratif de la bourgade d’Avdeyevka se trouvant sous le contrôle de l’armée ukrainienne. Dans un rapport de l’OSCE, en date du 1 fevrier dernier, on fait état de nombreux cas d’enfreinte au régime du cessez-le-feu survenus dans les bourgs d’Avdeyevka et Yassinovataya, limitrophes à la ligne de front entre les forces de Kiev et les troupes de la République Autoproclamée de Donetsk.

Il est également à rappeler que les médiateurs ont exigé l’imposition du cessez-le-feu à l’Est de l’Ukraine, à partir du 5 février dernier. La nécessité d’une telle décision a été également prônée lors de la conversation par téléphone entre Donald Trump et le président ukrainien Petro Poroshenko. Selon un député du Parlement ukrainien – Vadime Novinski – qui l’avait confié en toute exclusivité à Pravda.ru, Poroshenko a promis à Trump de mettre fin à la guerre de Donbass en l’espace de deux semaines. Mais Vadime Novinski de rétorquer via sa page Facebook : « Je suis au regret de rappeler au président ukrainien qu’il y a trois ans, il nous avait déjà promis de finir la guerre en deux semaines. Et c’est à cause de cette promesse qu’une aide inconditionnelle lui a été octroyée. Or, trois ans plus tard, les gens meurent toujours dans le Donbass ».
Читайте больше на pravdafrance.com
Source pravda.ru
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s